Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 15:01

Queue de poisson (Skinny Dip - 2004) de Carl Hiaasen, traduit de l'anglais (américain) par Yves Sarda.


Queue de poisson Carl HiaasenAu cours de leur croisière en paquebot au large des côtes de Floride pour célébrer leurs deux ans de mariage, le docteur Charles « Chaz » Perrone profite d’une promenade nocturne sur le pont du navire pour balancer sa femme Joey à la mer. Mais, contrairement à ce que va croire Chaz, Joey, grâce à un passé de nageuse émérite et une volonté aiguisée par la colère, survit à sa chute et à ses huit heures dans l’océan. Elle est recueillie par Mick Stranahan, un ex-flic quinquagénaire qui vit seul avec un vieux doberman sur une petite île à quelques miles des côtes. Après avoir raconté son histoire à Mick, plutôt que d’envisager un procès pour tentative de meurtre, Joey décide de continuer à passer pour morte et, aidée de Mick, de pourrir la vie de son dorénavant ex-mari.


Voilà un petit polar bien sympa, au style d’écriture assez détaché, un poil sarcastique et à l’humour qui pourrait peut-être parfois évoqué un peu le Westlake de Dortmunder en moins loufoque, voire Elmore Leonard. Tous les stratagèmes qu’utilisent Joey et Mick pour nuire à Chaz se suivent avec plaisir et nous valent quelques scènes amusantes. On sourit aussi de voir Chaz se délabrer un peu plus à chaque chapître, tout ce qu'il entreprend pour s'en sortir ne tournant pas comme il l'aurait voulu, d’autant que rapidement d’autres personnages vont s’en mêler et eux aussi prendre part à la chute de Chaz.
Hiaasen met effectivement en scène toute une galerie de personnages qui, tous ou presque, ont un petit grain: Chaz Perrone est un docteur en biologie qui a acheté ses diplômes, il est lâche, veule, égocentrique, soumis, avide, menteur et obsédé sexuel. Mick, suite à plusieurs mariages ayant mal tourné, est un poil misanthrope ; de même que Corbett, le frère de Joey, éleveur qui habite en Nouvelle-Zélande avec ses moutons pour toute compagnie. Il y a aussi Karl Roolvag, le flic chargé de l’enquête qui ne croit pas au suicide de Joey tel que le raconte Chaz et qui a pour animaux de compagnie deux pythons (ce qui lui créé bien des ennuis avec ses vieilles peaux de voisines) et ne rêve que de quitter la Floride pour retourner dans le Minesota ; Samuel Johnson « Red » Hammernut, gros exploitant agricole local magouilleur, sans scrupules, ignare et grossier ; Earl Tool, un géant velu, homme de main de Red, accro aux patches anti-douleur et collectionneur de croix trouvées au bord des routes ; Ricca, une esthéticienne maîtresse de Chaz. ; ... Et tous vont faire de la vie de Chaz un enfer.
Hiaasen profite de cette histoire pour faire passer un message écolo sur la façon dont ont été saccagés les Everglades et sur la bêtise du mode de vie des habitants du coin.
Ajouté à tous cela quelques références cinématographiques, littéraires ou rock de bon aloi et vous obtenez quelques agréables et distrayantes heures de lecture.
Quant à savoir pourquoi Chaz a voulu tuer sa femme... tout est là.

PS. A regretter toutefois un traducteur qui abuse par moments de la déplorable tournure de phrase à la mode : ... de chez ... ("grave de chez grave" ou "riche de chez riche", etc...).

Partager cet article

Repost 0
onemoreblogintheghetto.over-blog.com - dans Littérature: Polars anglosaxons
commenter cet article

commentaires

Acquignyteur 21/11/2010 18:07


Pour ma part j'ai continué l'aventure avec Carl Hiaasen à travers son roman intitulé "Croco-Deal".
Dans ce roman toujours humoristique l'auteur nous fait découvrir une autre partie des Everglades : " les dix mille îles" mélange de mangrove et de bancs de sables. C'est bien sur là que réside
Honey Santana l'héroïne loufoque de ce roman.
Sacrée Honey: Imaginez vous recevoir un appel d'un téléprospecteur à votre domicile après une journée éreintante et que ce téléprospecteur soit impoli à votre égard ! Toute personne normalement
constituée raccrocherait au nez de cet impoli et passerait
à autre chose ! Hé bien ce n'est pas le cas de notre Honey qui met tout en œuvre pour retrouver ce téléprospecteur et lui réserver une petite surprise...
Comme dans Queue de Poisson l'auteur s'amuse à croiser le destin de différents personnages qui finissent tous par se rencontrer dans des situations cocasses.
Parmi ces personnages le plus attachant est peut être "Sammy Queue de tigre", un jeune homme écartelé entre deux cultures : la culture des "hommes blancs", celle de son père et la culture
"Séminole" (ancienne nation indienne qui avait trouvé refuge dans les Everglades), celle de sa mère.
A travers ce personnage Hiassen nous montre comment aujourd'hui certains descendants de grandes nations indiennes sont plus occupés à gérer leurs casinos qu'à perpétrer leurs traditions
ancestrales, ce qui pour la jeune génération n'est pas sans poser de problèmes.
Ce n'est que mon deuxième roman de Hiaasen, mais je dois reconnaitre que je me suis moins régalé qu'à la lecture du premier (Queue de Poisson") peut être parceque on devine rapidement que l'auteur
va croiser le destin de ses personnages et que la surprise n'est de ce fait
pas au rendez-vous ? Mais pour en être sur il faudrait que j'en lise un troisième ! ce que je vais certainement faire prochainement, car malgré tout j'ai passé un bon moment !


One More Blog in the Ghetto 22/11/2010 07:13



Merci pour cet avis.


Moi aussi, je vais propablement relire un Hiaasen un de ces jours. J'attends ton avis sur ta prochaine lecture de cet auteur



Acquignyteur 14/10/2010 21:09


Encore une découverte grâce à ce blog !
Un régal ! Ma femme m'a pris pour un fou durant toute la lecture de ce roman : je n'ai pas arrêté de me "fendre la poire" tout seul dans mon coin !
Mais c'est peut-être là, la meilleure façon de donner envie à quelqu'un de découvrir ce roman !


One More Blog in the Ghetto 15/10/2010 08:00



Merci.


Je n'ai pas encore lu d'autres romans de Hiaasen. Si vous en lisez d'autres, n'hésitez pas à me dire si l'auteur y maintient ce niveau d'humour.


Si vous aimez les polars humoristiques, je vous recommande alors chaudement d'essayer les romans de Donald Westlake de la série "Dortmunder" (on les trouve en Rivages/Noir)



Recherche

Archives